Pour participer aux soirées, inscrivez-vous à la Newsletter

Chers amis, 

Les événements ne sont partagés et proposés UNIQUEMENT qu'aux inscrits à la NEWSLETTER. Vous ne trouverez donc plus trace d'aucun événement organisé sur ce blog. Pour recevoir l'agenda de la semaine, être tenu au courant des prochains événements, des annulations, des jeux de dernière minute, il suffit uniquement de s'inscrire à la newsletter. C'est  facile, simple et gratuit.

Pour les inscrits, rien ne change, vous recevrez les infos concernant le blog et nos événements directement sur votre boite mail.

 

Attention, si vous ne cochez pas la bonne case, vous ne recevrez pas la newsletter, logique n'est ce pas ?

La newsletter est envoyée en moyenne une fois par jour. Le dimanche soir vous recevrez l'agenda de la semaine à venir et en semaine les dernieres news (événements de dernière minute, annulation, places restantes etc). En vous inscrivant, vous ne recevrez au départ qu'une confirmation. Ensuite cela viendra petit à petit.

Conscient du caractère assez intrusif d'une newsletter quasi quotidienne, je vous invite à créer une adresse mail dédiée pour ces jeux (l'objet de la newsletter pouvant être assez explicite).

Voilà, y'a plus qu'à :)

C'est juste en dessous :) 

 Actuellement :

Prochain Agenda : Dimanche 3 Juillet : 9 événements en préparation.

Prochain événement  Jeudi 30 Juin à 13h : Rebecca et Nadège pour un concours de jeux hards. Jeudi 30 Juin à 17h : Une princesse allemande pour 5 Hommes (COMPLET)

Prochain évènement dans

 

florence deola christophe 30janv-139-700

 
0 commentaires

Suçothérapie, te sucer tous les deux jours. Merci ARTE Radio

Je vous souhaite une bonne écoute.

Je trouve cela passionnant.

Z.

0 commentaires

Une galerie d'art à votre disposition.

Si parmi vous, artistes accomplis ou novices, expansifs ou refoulés, certains souhaitent connaître le frisson de l'expo, je vous mets à disposition et gratuitement une galerie d'art.

N"hésitez pas à me faire signe. Si cela tourne autour de l'Erotisme, c'est super, sinon on s'adaptera.

"Qu'il siffle, mais qu'il vienne". Marcel Achard ( à propos du public).

L'important pour moi est que le travail des artistes puisse être vu, commenté, vendu, apprécié.

Photographe, sculpteur, peintre, que sais-je.. Venez. C'est avec plaisir.

Nous recevons pas mal de monde, de manière réccurente, profitons en pour leur proposer plus qu'un gang bang et plus qu'une expo :) Les libertins sont ouverts d'esprit, profitons de toutes les ouvertures :)

Amitiés.

 

Z.

Entre la future cuisine, les arts et le libertinage, je pense être comblé (et je cela se ressentira sur les événements, voire même la biosphère tellement suis en phase avec vous).

Commentaire récent pour cet article
Invité — Emmanuel Createur
Voilà une proposition qui me plaît énormément ! Si une photo de shibari peut t'intéresser, on en discute en DM
mardi 28 juin 2016 12:23
1 commentaire

Pour vous messieurs :)

0 commentaires

On a un peu bossé...

Une série de vidéos est en approche.

Merci à Alice Axx d'avoir été notre modèle d'un jour..

0 commentaires

Petit éclaircissement concernant les rapports sans préservatif

Chers amis. J'ai reçu pas mal de sms me demandant si l'évent de Vendredi se pratiquait sans préservatif. A cause de l'ambiguité d'un des points ci-dessous.

C'est l'occasion pour moi de rappeler une règle simple dans nos événements. NOUS N'ORGANISONS PAS D'EVENEMENTS SANS PRESERVATIF. Nous en avons organisé quelques uns il y a quelques années de cela pour l'expérience et celle ci n'a pas été concluante. Je la déconseille à tout un chacun.

Nous ne portons aucun jugement de valeur concernant la sexualité des uns ou des autres, mais en tant qu'organisateur, je suis responsable de ce qui peut arriver dans les événements que j'organise.

Si vous vous cassez une jambe chez moi, je suis responsable. Si vous vous faîtes voler, je suis responsable. Si vous attrapez une mst sans un minimum de prévoyance de ma part, je suis responsable ne serait ce que moralement.

A ce jour, je ne suis pas du tout convaincu par les auto tests vendus en pharmacie ou par internet. Ces tests à ma connaissance ne dépistent que le virus de l'HIV. Rien concernant les nombreuses autres mst attrapables très (trop)facilement. C'est une garantie que je ne peux offrir ni aux femmes, ni aux couples, ni aux hommes. Chacun d'entre vous ayant une sexualité plus ou moins débridée et n'étant pas au courant de la sexualité de chacun d'entre vous... Certains mariés ou en couple, bref, vous aurez compris ma frilosité concernant ce point bien précis. Votre confiance est le plus gros actif de Z Machine. J'essaie de faire en sorte que cela perdure le plus longtemps possible.

Chacun est libre de pratiquer sa sexualité comme il l'entend, en étant responsable de lui même et de ses partenaires. En tant qu'organisateur professionnel, payé par vous et pour vous, il y a quelques règles à respecter. 

A titre personnel, au delà de l'excitation bien compréhensible que cela procure, je vous invite à toujours  utiliser un préservatif avec des personnes que vous ne connaissez que peu. Ne faîtes confiance à personne et surtout pas à un auto test dont la seule certitude est de vous dire : "il y a XX jours, vous étiez sain", le test étant de plus en plus brouillon à mesure que l'on approche de la date du test. Aucun organisateur ne peut vous garantir quoique ce soit concernant la sérologie des partenaires qu'il pourrait vous présenter. Lorsque le thème même de l'événement tourne autour de la pratique sans préservatif, l'organisateur ou le club est totalement responsable et ne pourra se tourner vers le libre arbitre de chacun.

J'espère avoir éclairci ce point et vous avoir convaincu.

Commentaires récents pour ces articles
Invité — Griezmann
Les femmes apprécieront la sécurité que tu leur apportes
mardi 28 juin 2016 18:29
Invité — Z.
Hello à vous deux. Personnellement, chacun peut faire ce qu'il veut de sa sexualité et des risques plus ou moins élevés qu'il souh... Lire la suite
mardi 28 juin 2016 10:39
Invité — Griezmann
L'utilisation de la bouche fait partie de la sexualité aussi, donc les french kiss, fellations et cunnilingus peuvent transmettre ... Lire la suite
mardi 28 juin 2016 10:25
5 commentaires

Ecoutez un Public Disgrace (Audio)

Sublime après midi.

La perfection faite gangbangshards.

Un peu de plan hard nous manquait. Ces derniers temps, nous étions vraiment dans le gang bang classique et peu sulfureux...

Z.

viviane bar-Part 2

2012-07-11-17.20.02.jpg

2012-07-11-17.36.27.jpg

Remerciements

Un petit mot de remerciements de passage à vous tous messieurs qui avez vraiment assuré ce Mercredi midi et soir. Les femmes et couples sont partis ravis.

Un petit mot de remerciements de passage à vous tous couples et femmes seules qui avez vraiment assuré ce Mercredi midi et soir. Les hommes sont partis ravis.

 

Et c'est reparti.

Z.

L'épicier Libanais (Histoire osée)

L’EPICIER LIBANAIS


J’étais installée à Libreville, au Gabon depuis quelques mois. Mon mari cadre de direction dans une grosse entreprise de commerce de la pslace, passait beaucoup de temps à son travail, moi à la maison à m’occuper de deux enfants en bas âges, aidée par une ménagère africaine qui ne venait que le matin. Nous avions un logement agréable, loin du bruit et de l’agitation de la ville, notre vie intime était réglée, rien d’exceptionnel à 30 ans, après 7 ans de mariage. Je voyais la routine s’installer, mon mari aussi car un jour il me demanda de coucher avec d’autres types. 
Sur le coup je dis non ! J’étais contre ce genre de choses.
Nous en étions restés là.
Un jour que mon mari faisait des courses avec moi chez le petit épicier libanais que nous avions en dessous de la maison, il me fit remarquer que je devais être au goût de ce dernier, vu les regards qu’il me jetait.
En effet Issam, c’était son nom, était toujours déférent à mon égard. Je n’y avais pas porté plus d’attention que çà, non pas que l’individu soit insignifiant, mais il avait une réputation de coureur dans le quartier et se vantait facilement de ses conquêtes. Ce qui est désagréable dans certains cas, une de nos voisines en avait fait la triste expérience quelques mois avant, son mari en découvrant sa liaison avec Issam, et l’avait virée.
Issam, pas mal de sa personne, devait avoir la quarantaine, très brun, libanais chiite, marié, couvert de bijoux en or, très ostentatoires ! .
Je descendais souvent faire des compléments de courses, seule, dans la journée, comme je n’étais pas loin de la maison, j’étais habillée léger compte tenu du temps très chaud et humide. Ma tenue était souvent un tee-shirt que ma poitrine encore agressive après deux allaitements, tendait généreusement et un short sexy(qui plaisait à mon mari, me voyant très excitante dedans) en éponge très réduit, mais avec un petit slip en dessous.
Un soir que mon mari n’était pas encore rentré, j’avais laissé les deux enfants chez la petite voisine qui servait parfois de nounou et étais partie chez Issam acheter quelques bricoles.
Il était dans le magasin, un de ses parents à la caisse, lorsqu’il me vit, il me salua et je remarquais son regard sur ma tenue.
Je passais dans les rayons, il me suivit et pendant que je me penchais pour prendre une boite dans une rangée basse, montrant mon cul, mes fesses bien séparées par le peu de tissu-éponge, je le sentis derrière moi. 
Très vite il se colla contre moi, ses mains englobant mes seins et les pétrissant, sa bouche dans mon cou, chuchotant : 
· Ne bouge pas j’ai envie de toi depuis longtemps ! Tu es belle !
Je ne bougeais pas, surprise par l’attaque et de peur que son parent nous voie.
Je sentais son sexe gonfler à force de se frotter sur mes fesses.
Il m’attira vers son bureau en lançant un ordre en arabe à son parent.
Une fois dans son bureau il entreprit de m’embrasser, je le repoussais et lui dis que je ne voulais pas que tout le quartier soit au courant ! Il me promit que l’exemple de l’autre fois lui avait servi de leçon.
Il revint à la charge cette fois ci je participais. Ses mains se glissèrent sous le tee-shirt qui gicla en un tour de main au sol. Il entreprit d’éliminer le short et le slip qui suivirent le même chemin que le tee-shirt : Le sol!
J’étais nue entre ses mains, il parcourait mon corps de caresses légères, ses doigts s’insinuèrent entre mes cuisses, forçant mon intimité et écartant mes petites lèvres, j’entendis mon sexe « chanter » tellement ma mouille était abondante, gênée par cet accord et aveu de mon plaisir.
Je décidais de participer un peu plus en commençant à le déshabiller, je lui fis glisser sa chemise sur un torse velu, puis dégrafer son pantalon et sortir de son slip un sexe long et épais très brun, au gland énorme, rose turgescent. Il me pousse aux épaules pour me mettre à genoux, je comprends la caresse qu’il attend et prend sa bite déjà dure dans ma bouche jouant avec la hampe et ma langue, le branlant d’une main, l’autre caressant ses couilles.
N’en pouvant plus il éclate dans ma gorge, retenant ma tête je n’ai pas le temps de me reculer et doit tout avaler.
Il me fait lécher et sucer encore un moment pour rendurcir son membre. Lorsqu’il est à point il me couche sur le canapé de son bureau et plonge sa tête dans mon entrecuisse, écartant au maximum mes jambes profitant de cette vision intime et pénétrant sa langue dans mon con. J’agite mon bassin, heureuse de la caresse, mouillant de plus en plus, geignant, offerte à l’Arabe.
· Je lui dis viens ! Prend moi à fond !
Il s’exécute, présente son gland à l’entrée de ma chatte et d’un magistral coup de reins s’introduit en moi.
Je pousse un long feulement de satisfaction et réponds par une agitation de mon bassin aux coups de boutoirs qu’il m’administre.
Je m’accroche à son cou, l’embrasse profondément et violemment, encercle ses reins de mes jambes.
Je crie ma satisfaction.
· Ouiii ! Encore, j’aime ta queue, elle fouille bien !
· Vas y crache ton jus.
Issam n’est pas en reste :
· Tu es une chienne ! Salope, tu vas m’appartenir !
· Oui, je le veux, tape fort, je vais être à toi !
Excité par mon attitude aussi coopérative, il ne peut résister plus longtemps, je sens ses fesses se crisper et de longs jets de sperme brûlant inonder généreusement mon ventre.
Il reste fiché en moi quelques instants et se retire, m’octroyant une caresse sur les seins.
Il me passe une boîte de kleenex pour nettoyer mon vagin dégoulinant de son jus.
Le canapé étant étroit je me mets « en grenouille », les talons sous les fesses et les cuisses écartées, livrant mon sexe encore humide et rouge de l’assaut au regard d’Issam. Il ne peut résister et tend la main pour caresser ma chatte et ses petits poils encore englués, il titille mon clitoris, je ferme les yeux et agite doucement mon bassin. Avec sa deuxième main il entreprend d’agacer mes seins, je gémis de plus en plus fort, lorsque je rouvre les yeux je constate que l’Arabe a reprit une virilité digne de ce nom !
Il me demande de me mettre à quatre pattes. J’obtempère de suite lui présentant au bord du canapé mon cul, les bras croisés sur le dossier. Il me passe sa main dans la raie culière, active ses doigts autour de mon petit trou qu’il pénètre, et agrandit. Il s’installe ensuite derrière moi et entreprend de faire glisser son gland à travers mon sphincter. Il y arrive vite et bientôt je pince mes lèvres pour ne pas crier mon plaisir qui monte. Il attrape mes hanches dans ses mains et donne de grands coups de reins, ses cuisses claquants sur mes fesses et ses couilles battant sur mon con encore turgescent depuis tout à l’heure. J’agite de plus en plus vite mon bassin et mes reins. Je crie.
· Oui vas-y tape fort, à fond !
Nous explosons en même temps notre plaisir et Issam m’inonde les intestins de son jus, fiché de toute sa longueur en moi. Après quelques instants de calme il se retire avec une petite claque sur mes fesses.
Je me rhabille en vitesse, il m’embrasse encore une fois et je sors sans payer mes courses devant son parent goguenard.
En rentrant, je trouve mon mari de retour de son travail, je me fais chatte, imprégnée encore des odeurs de cet accouplement rapide, je sens dans mon ventre la chaleur de la pine d’Issam et de sa liqueur. Ce soir je vais baiser avec mon mari et lui dire qu’il peut être content de moi, j’ai fais ce qu’il voulait. Mais je suis bien décidée à profiter encore d’Issam, avec ou sans son accord.

0 commentaires

Pour un lecteur anonyme. Non mais allo quoi !

Je vous invite à cliquer ci-dessous et écouter.

041
maricomplice001
par Z.

Commentaires récents pour ces articles
Invité — Lecteur anonyme.
Merci bien.
mercredi 22 juin 2016 04:25
Invité — bertil
bjrtoujours aussi exciting cette bande audio, cela serait un plaisir de rentrer en contact avec le mari consentant, du pur bonheur... Lire la suite
mercredi 22 juin 2016 10:47
2 commentaires
Avertissement sur le contenu du site

Le contenu de ce site est réservé à un public averti devant être majeur.

Entrer sur le site
Quitter le site