Présentation

NousLibertins

nouslib-hard.gif

Netechangisme

Tarification de nos soirées

 

euro2.jpg

Catégories

French Bukkake

french-bukkake-002.jpg

Mentions Légales

Le site www.gangbangshards.com est la propriété de La société Z MACHINE, SAS immatriculée au R.C.S. de Paris sous le numéro 517 862 538, dont le siège social est situé 73-75 rue de la plaine, 75020 Paris.

Mercredi 23 avril 2014 3 23 /04 /Avr /2014 21:30

Samedi 26 Avril

22h

Quelque part (adresse transmise uniquement aux inscrits).

Inscriptions via sms au : 06.58.29.97.49 

Il n'y aura pas de TicketLib pour cette soirée 

9 Couples ont déjà confirmé leur participation. Il ne reste de place que pour un couple.

Nous nous arrêterons à 10 Couples et 10 hommes 

Les inscriptions débutent dès maintenant.

Messieurs, 40 ans maximum, non ventrus, en costume noir, ou blanc, ou les deux (évitons toutefois les chaussettes blanches)

Un barman professionnel viendra nous faire profiter de son savoir-faire en nous offrant moults cocktails et saveurs à boire avec modération.

tumblr_muh1w2MlGO1sqzjogo1_500-copie-1.jpg

Par Z. - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Soirées
Mercredi 23 avril 2014 3 23 /04 /Avr /2014 17:11

Jeudi 24 Avril

18h

Pantin

COMPLET

 

Un bandeau, un corset, une laisse et du champagne...

 

6 Hommes virils, joueurs, sympas et dominateurs pour une femme de pouvoir qui souhaite lâcher prise.

"Je veux juste jouir" viennent elles de me dire.

C'est surtout une amie.

Et cela change pas mal de paradigmes (j'ai toujours voulu le placer celui-là).

Blondes, grandes, belles, bustée et cambrée comme il n'est pas permis.

La quarantaine joyeuse, libre et libérée, adultère et perverse, cette demoiselle n'a pas froid aux yeux pour l'une et la vingtaine perverse pour la deuxième qui s'invite à venir visiter le loft et se faire visiter par ces messieurs.

Ah oui... Les miss raffolent des gorges profondes, des jeux de salive et du sexe hard. 

Photos réelles.

V 9B7B

V 8C7E

1380613248105

Par Z. - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Soumises
Mercredi 23 avril 2014 3 23 /04 /Avr /2014 12:13

Ainsi que de savoir me cuisiner des petits plats...

J'ignore les talents cul..inaires de Miss RedCode, mais je salue volontiers son caractère prononcé.

Il en faut, là où il le faut pour assumer publiquement ses erreurs... Et si en plus c'est fait avec humour et pornésie... y'a plus qu'à craquer.

Amitiés.

Sincèrement.

Couscoussement.

Z.

excuses-redcode.jpg

Par Z. - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Humeur du moment
Mercredi 23 avril 2014 3 23 /04 /Avr /2014 11:16

Mercredi 23 Avril

18h

Pantin

Inscriptions via sms au 06.58.29.97.49 ou en cliquant sur le bouton bleu ci-dessous

 

Nous recevrons la jeune Sophie, adoratrice de bukkake pour un plan en petit comité.

Européens only.

Photos réelles pour Aube :

V 9B7B

V 8C7E

Photo internet (Sophie souhaite dorénavant libertiner de manière anonyme)

tumblr n0ewk0EPzY1s3touko1 500

 

 

Par Z. - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Bukkake
Mercredi 23 avril 2014 3 23 /04 /Avr /2014 10:50

Un hommage à Jean-Baptiste et un souvenir marquant dans le sous-sol d'un garage à Saint Mandé.

En attendant le couple, un groupe d'hommes, assis, écoutant religieusement un des participants, le voir sortir sa guitare et nous interpréter quelques morceaux de flamenco et de musique arabo-andalouse.

Moments magiques.

Amitiés cher JB.

Z.

Par Z. - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Art(s)
Mercredi 23 avril 2014 3 23 /04 /Avr /2014 10:28

Dimanche 27 Avril

16h

Pantin

Inscriptions via sms au : 06.58.29.97.49 

Nous recevrons "Chienne".
C'est le surnom dont elle aime s'affubler.
Hommes hards, doigteurs, spermiques, bons baiseurs pour cette sublime blonde à la gourmandise hors norme (nous serons peu).
Photo réelle.
Gaelle-Slave-Control-0379.jpg
Par Z. - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Gang Bang
Mardi 22 avril 2014 2 22 /04 /Avr /2014 22:01

Merci à Franck, à Nicolas et à toute l'équipe pour leur accueil.

Merci à Christophe pour sa confiance renouvelée.

Z.

mask franck vogel

Libertinage-Mask-Franck-Vogel-3

Libertinage-Mask-Franck-Vogel-5

Libertinage-Mask-Franck-Vogel-3

Par Z. - Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Présentation
Mardi 22 avril 2014 2 22 /04 /Avr /2014 11:08

Tout bonnement bouleversant...

Je vous invite à découvrir ce site magnifique : deslettres.fr

Bonne lecture.

Z.

"10 mars, Coppet, 1796

[…] Aujourd’hui, vous […] donnerez la réponse qui décidera de ma vie, elle sera telle peut-être que je ne pourrai plus sans m’avilir ni vous écrire ni vous recevoir. Pour la dernière fois, si vous ne m’aimez plus, entendez l’accent de la personne du monde à qui vous avez été le plus cher, conservez cette lettre dont les caractères autrefois vous ont ému et, pour dernier souvenir d’un sentiment qui vous a occupé, d’une personne qui a eu la gloire d’intéresser le caractère le plus distingué de son siècle, mandez-moi que vous l’avez reçue. J’ai besoin de savoir que ce testament de mon cœur est entre  vos mains, que la date, le lieu vous seront quelquefois présents et que les larmes dont j’ai couvert ce papier auront fait naître en vous un mouvement d’attendrissement. Il y a six semaines que vous ne m’avez écrit et l’on écrit de partout que vous aimez Pulchérie. Si vous me mandez que cela n’est pas, le ciel se rouvre pour moi ; dans trois semaines je vous revois et ma vie est à vous. Si ce même caractère de vérité qui fonde ma confiance vous porte à me dire que depuis le 19 janvier j’ai cessé d’être celle sans laquelle, disiez-vousil vous serait impossible de vivre,connaissez-moi par moi, non pas tout ce que l’envie se plaît à répéter sur une personne supérieure pour son malheur à quelques égards, mais qui n’a pas su tirer de ses avantages le seul bien désirable, le bonheur de fixer ce qui l’avait aimée. Vous avez vu ce qu’il m’en a coûté pour rompre avec M. de Narbonne et peut-être, dans la triste situation où il est maintenant, sent-il plus que personne ce que valait mon dévouement. Et cependant ce qu’on appelle l’amour, cet invincible attrait des yeux comme du cœur, je ne l’avais jamais ressenti pour lui. A 26 ans, malgré moi, malgré tous les obstacles qui nous séparaient, j’ai conçu pour vous un attachement sans bornes, sans mesures et tant que je vivrai, vous aurez la preuve que ce sentiment n’a pas cessé […]. Je n’ai point de droits à votre reconnaissance, mon sentiment me commandait et non pas vous et je n’ai jamais cru qu’il ne vous fût pas plus facile de vous passer de moi que moi de vous […]. Je vous aime par-delà tous les sacrifices du monde, compris celui de ma vie, mais j’avoue que jamais Benj. ne s’est offert à moi comme un rival pour Adolphe. Il a un grand goût pour mon meilleur talent, l’esprit ; il partage ces occupations littéraires que je mets à la place du vide des heures des femmes, et enfin je crois vous avoir dit (sous le sceau du secret) et malgré le dégoût d’un tel sujet, que sa femme, en se divorçant de lui, avait donné pour raison l’état déplorable de sa santé. Il semble qu’il est hors de la carrière de l’amour, du moins de celui qu’on s’inspire […]. Si vous avez cessé de m’aimer, c’est plutôt fatigué de l’excès de ma tendresse d’inquiet de sa vérité. Je sens que tout espoir de bonheur est fini avec vous. Vous savez combien il m’en coûtait, même au milieu de ma passion pour vous, de confier deux fois ma vie. Il est dit que je vivrai seule, que je descendrai dans un autre âge sans appui, que mon ardente et profonde sensibilité dévorera mon cœur. Dieu, le hasard, que sais-je, veut que des femmes qui ne me valaient pas ont reposé leur tête dans des bras protecteurs, et pouvant réunir les souvenirs de la jeunesse à la confiance de l’âge mûr, n’ont pas vu comme moi dans la durée de la vie que l’isolement de l’abandon […]. Adieu, Adolphe, peut-être adieu pour toujours ; peut-être adieu pour trois semaines et la vie ensuite heureuse. Quoi qu’il arrive, le dernier sentiment de ma vie restera attaché à la dernière fois où vous m’avez serrée contre votre cœur."

Par Z. - Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Histoires
Lundi 21 avril 2014 1 21 /04 /Avr /2014 19:01

Un coup de pouce, même s'il n'en a pas tellement besoin.

Amitiés.

Z.

Zinella de retour pour une Grande Nuit de Débauche !
Soirée Fetish Champagne le samedi 17 Mai 

:: Soirée Privée Gratuite ::

Réservations ici : www.zinella.com

Par Z. - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Présentation
Lundi 21 avril 2014 1 21 /04 /Avr /2014 09:36

Après une petite semaine de repos (suis même un peu bronzé) en famille, me voici de nouveau parmi vous. Merci à certains d'entre vous d'avoir respecté mon envie d'océan, de bleu et fruits de mer. Merci à Matthieu d'avoir mis à ma disposition son bel appartement les pieds quasiment dans l'eau (pas cher, propre, on fait de la pub pour les amis et libertin-friendly, what else ?)

La semaine qui arrive sera résolument hard. Amatrices et amateurs de jeux bienvenus.

C'est aussi la semaine où nous organisons notre dîner gastronomique mensuel. Un nouveau chef pour l'occasion, un pianiste classique/jazz pour l'ambiance, des bougies partout et surtout quelques grands crûs à goûter et partager entre bons vivants raffinés.

Une petite soirée trio dont le dress code sera à respecter absolument (déjà complète ceci dit) viendra finir la semaine. Entre ces deux rendez-vous, 3 gangbangshards et bukkakes vous seront proposés. 

 

Je vous annonce que je ne partirais pas en vacances cet été. Un projet personnel/professionnel qui me tient à coeur et qui n'a rien à voir avec le libertinage pro me fait rester à Paris. Profitons en, grâce à SDC.com, Netechangisme.com et NousLibertins.com nous recevrons un tas de couples, de femmes et d'hommes touristes en goguette à Paris.

Bonne semaine chers amis et merci encore pour votre fidélité. 

Mercredi 23 Avril

18h

Pantin

Inscrptions via sms au 06.58.29.97.49 ou en cliquant sur le bouton bleu ci-dessous

 

Nous recevrons la jeune Sophie, adoratrice de bukkake pour un plan en petit comité.

Européens only.

Photo internet (Sophie souhaite dorénavant libertiner de manière anonyme)

tumblr n0ewk0EPzY1s3touko1 500     

Jeudi 24 Avril

13H

Pantin

  COMPLET

J'ai la joie de vous annoncer de nouveau la venue de Clélia.

Clélia, sublime (et je pèse mes mots) brunette, folle de son mari, folle de sexe hard, folle de sperme pour un week-end maousse en jeux hards.

C'est l'anniversaire de son chéri. Elle a à coeur de se lui faire plaisir.

Je vous laisse vous délecter de ses photos hards. Photos réelles, d'autres viendront tout au long de la semaine.

Clélia sera aussi parmi nous pour le dîner le soir-même... voire même pour la soirée du lendemain..

Un week-end de folie vous dis-je.

Clélia sera accompagnée de Céline, sublime brune (ces deux là font la paire) pour ce plan réellement hors-norme.

Clélia :

Photos réelles.

1

 


4

7

A

Céline :

Photos réelles.

MVI 3765.AVI 000246097

MVI 3766.AVI 000043232

 

Vendredi 25 Avril

20h

Lieu Secret.

Paiement uniquement via Carte Bancaire en cliquant sur le bouton bleu ci-dessous.

Compte tenu du caractère exceptionnel de cette soirée et du prix des vins choisis par notre sommelier, une majoration nous est imposée.


Un Dîner Gastronomique sous le signe du Vin.

Une dégustation faite par un sommelier nous sera proposé. 

Discussions à batons rompus, exhibitions, jeux de mains sur et sous la table, regards qui se croisent, langues qui se promènent, lèchent, sucent, dévoilent et chuchottent quelques secrets polissons.

Champagne, vins qui glissent et enivrerons nos convives pour une soirée digne de ce nom.

Après le dîner, lorsque le chef sera parti, lorsque notre harpiste aura rangé son instrument, d'autres instruments jaillirons, turgescents, roides et raides pour une soirée échangiste qui découlera naturellement dans ce lieu sublime.

 

tumblr_mn21f6OdqY1rc4voko1_500.jpg  


 

myr.jpg

600.jpg

Samedi 26 Avril

22h

Quelque part (adresse transmise uniquement aux inscrits).

Inscriptions via sms au : 06.58.29.97.49 

Il n'y aura pas de TicketLib pour cette soirée 

9 Couples ont déjà confirmé leur participation. Il ne reste de place que pour un couple.

Nous nous arrêterons à 10 Couples et 10 hommes (complète pour les hommes seuls)

Les inscriptions débutent dès maintenant.

Messieurs, 40 ans maximum, non ventrus, en costume noir, ou blanc, ou les deux (évitons toutefois les chaussettes blanches)

Un barman professionnel viendra nous faire profiter de son savoir-faire en nous offrant moults cocktails et saveurs à boire avec modération.

 

tumblr_muh1w2MlGO1sqzjogo1_500-copie-1.jpg

Dimanche 27 Avril

16h

Pantin

Inscriptions via sms au : 06.58.29.97.49 

Nous recevrons "Chienne". C'est le surnom dont elle aime s'affubler.
Hommes hards, doigteurs, spermiques, bons baiseurs pour cette sublime blonde à la gourmandise hors norme (nous serons peu).
Photo réelle.
Gaelle-Slave-Control-0379.jpg
Par Z. - Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Soirées
Dimanche 20 avril 2014 7 20 /04 /Avr /2014 15:40

Ce n’est pas tous les jours que l’on fête l’hiver en grande pompe.

 

C’est dans un vrai château, enneigé avant l’heure, que Z et Anjoudémon nous convient à célébrer chaleureusement les froidures à venir. Dès la grille passée, la surprise nous saisit déjà : Un blizzard, une tempête de neige, des flocons, dans ce mois de novembre plutôt morne, balaient la massive bâtisse alors que nous approchons.

 

Le blanc, chasse le gris. La magie des lieux nous recouvre déjà. Renforcée par une décoration évoquant la faune et la flore hivernale, l’ambiance est posée avant même de franchir  le hall.

 

Si la demeure paraissait immense vue de l’extérieur, ses volumes intérieurs impressionnent plus encore. Dès l’entrée, où l’hôtesse rouge gourmande couvre les invités de bises de bienvenue, les yeux s’écarquillent, les têtes se lèvent pour suivre l’escalier en bois massif qui mène aux délices des altitudes.

 

La chaleur enveloppe, l’excitation naît déjà au creux des ventres. Sur la droite, un vaste salon transformé en piste de danse. Des corps s’animent en musique dans le tamisé multicolore. Une sensuelle créature toute de sombre vêtue, se déhanche comme sur une piste noire. Un beau black bien charpenté accompagne une demoiselle, collant sa carrure contre la sienne pour mieux s’enrouler dans les avalanches rythmées de son bassin. Une voluptueuse  hôtesse au décolleté infini débarrasse les convives. La fête de l’hiver peut commencer.

 

Sur la gauche, un autre salon est dédié au bar et au buffet. La lumière chaude et l’ambiance feutrée, des fauteuils aux quatre coins, rappellent les fumoirs d’antan.

Sur un des tabourets, un élégant monsieur dans la force de l’âge semble d’ailleurs déçu de ne pas avoir la permission d’y allumer son barreau de chaise. Entre alors un couple dans le ton. Lui porte un pull aux motifs colorés et rayés et un bonnet de laine à pompon ; elle, pourtant en robe noire et sexy, dont le peu de longueur nous laisse entrevoir ses jambes superbes et sa douce intimité nue, arbore deux bottes de neige en fourrure.

Remarqués, ils se verront proposés du vin chaud par les barmens, complices.

Les bulles font leur effet. Les invités solitaires sont sur le point de débarquer, l’impatience de certains couples se fait ressentir, et déjà, des mains caressent le nylon, dégustent la peau, quand elles se sont pas tout simplement saisies pour être traînées vers les hauteurs. Les pistes appellent les skieurs.

Les talons claquent en rafales sur les marches de l’escalier, la percussion presque mécanique d’un remonte-pente pour bas-résilles. Au premier, le terrain de jeu est immense. Plusieurs espaces, plusieurs ambiances, les vastes chambres se remplissent rapidement. Dans l’une d’elles, éclairée aux néons, un lit ancien accueille le corps offert d’une belle brune nue. Les mains et les genoux sur le matelas, le cul levé, elle tend sa croupe ronde aux sportifs de passage pour les vider de leurs pulsions obscènes.

 

Dans une petite chambre, une croix de saint André, un carcan, un cheval d’arçon recouvert de cuir et quelques équipements semblent attirer les curieux. Appuyé contre la porte, le couple d’hivernaux au bonnet et aux bottes se murmurent des secrets que leur sourires trahissent, leurs yeux déjà en quête de joueurs. Plus loin, dans une pièce plus vaste, un matelas rond accueille déjà une grande blonde élancée, aux cheveux fauves et à l’air sauvage, qui s’active sur les bâtons gorgés d’envie de nombreux amants.

 

Ces derniers tournent autour de la belle pour lui présenter leur tige tantôt aux lèvres, tantôt aux fesses. Un par un, elle les videra avec soif. Dans une autre chambre d’antan, les flammes des bougies sur la cheminée témoignent de la jouissance partagée des quatre couples qui se partagent les lieux, deux par deux. Une baise au flambeau dont les chants et les cris emplissent rapidement tout l’étage.

La chaleur monte, la fête orgiaque se répand dans chaque coin et recoin du vaste bâtiment. Dans le couloir, même, on surprend cette panthère noire en cuir, dont la bouche ne désemplie pas. Quatre hommes l’entourent, trois se succèdent entre ses lèvres affamées, tandis qu’un quatrième la saute vigoureusement, jouissant de son cul magnifique sous les yeux amusés et fiers de son mari candauliste.

Nouvelle remontée d’escalier. Le second étage nous réserve encore de belles surprises. Les chambres sont remplies. Dans celle-ci, une petite brune vautrée sur une table médicale, les pieds dans les étriers, se fait prendre par de jolis garçons, en enfilade. Dans celle-là, deux chaudes salopes se donnent en spectacle devant un public chauffé à blanc, aux dards sortis et prêts pour l’assaut. Leurs bouches se fondent littéralement l’une dans l’autre. Leurs mains pressent leurs mamelles pointues et écartent leurs cuisses et leurs lèvres nues. Leurs chairs ainsi dévoilées s’offrent cruellement aux yeux de leurs amants potentiels, tous dans l’attente d’un signe, d’un clin d’oeil ou d’un sourire pour enfin les rejoindre. Dans la grande pièce du fond, là, une table de poker ingénieusement posée au centre sert de scène à une gourmande insatiable qui n’en finit plus de s’empaler sur les doigts de son mari. Elle invite enfin un élégant prétendant croisé sur la piste de danse à venir occuper sa bouche pendant le spectacle.

L’effort fait souffler, crier, râler et jouir, mais finit toujours par vider. Redescente. Dans le bar feutré, les bouchons volent, les coupes et les verres se remplissent à la chaîne alors que disparaissent les parts de tarte aux myrtilles.

Une grande brune en vinyl rouge croise et décroise ses jambes nues pour afficher son abricot tatoué et attiser encore plus les appétits. Sur la piste de danse, qui ne désemplie pas malgré l’appel charnel des hauteurs, au milieu des corps agités, une autre créature se déchaîne sur la musique, nue comme un ver. Son compagnon fouette ses contours aguicheurs avec un martinet rouge. Une autre, somptueuse, tout juste vêtue d’un string ficelle et d’un court soutien-gorge blancs comme neige, qui tranchent avec sa peau chaude et noire, se meut dans des postures tantôt sensuelles, tantôt obscènes. Une transe vite hypnotique pour l’assistance, qui invite aux ébats les plus sauvages. La chaleur piquante de cet hiver charnel l’encourage. L’envie remonte vite, dure. Les pistes appellent, crient, râlent et jouissent. La saison ne fait que commencer...

 

Par Z. - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Humeur du moment
Dimanche 20 avril 2014 7 20 /04 /Avr /2014 13:36

Bonne écoute.

Vous constaterez aussi bien le plaisir de madame que la bonne ambiance grâce à Hervé, recalé de la soirée pour cause de pilosité non entrenenue. Hervé, hier, aurait donné son royaume pour une tondeuse...

003
Miss J
par Z.

Par Z. - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Audio
Samedi 19 avril 2014 6 19 /04 /Avr /2014 15:41

Chers amis

Depuis quelques temps déjà, je mets des photos prises sur internet pour illustrer les gang bang.

Je mets de moins en moins les photos des couples et femmes venant chez nous sauf demande express de la part de ces mêmes couples et femmes.

Je vais vous expliquer pourquoi.

Depuis 3 ans environ, l'affluence du blog est en nette expansion, certains mois même c'est l'explosion. C'est cool me direz-vous. Un succés qui sans vous n'existerait tout simplement pas et je vous remercie une énième fois de votre fidélité, vos encouragements, vos remarques et critiques. Même vos médisances pour certains, qui me châgrinent tant, m'aident malgré  tout à progresser.

Cette expansion malheureusement n'a pas que de bons côtés. Il n'y a pas que les participants à nos soirées qui visitent le blog. Il y a aussi (surtout même), toute une majorité silencieuse qui vient visiter le site. Curieux, mateurs, concurrents, amis, ennemi. Bref, toute une faune anonyme que je ne maîtrise pas et qui pour une petite partie d'entre eux est reconnaissons le tout à fait malfaisante.

Il faut vous dire monsieur que chez ces gens là, on ne se montre pas monsieur, non, on ne se montre pas... On archive..

Ces gens prennent un pied terrible à faire la chasse aux photos, essayer de reconnaître qui vient, si la personne possède un compte sur un site de rencontres, voire même s'il est possible de déflouter une photo. Ceci afin soit d'avoir un sujet de discussion sur le tchat d'un site de rencontres : "Tiens, tel jour, vous serez chez Z", a plus de chances d'aboutir qu'un simple "Bonjour, vos photos sont belles". Dure réalité de l'homme seul en chasse.

Cela est valable aussi pour les témoignages sur mon compte netechangisme où un concurrent vient visiter tous les jours ma fiche pour contacter par la suite les couples m'ayant laissé un témoignage.

Ca, c'est pour la partie fun de l'histoire.

La partie un poil moins fun c'est lorsque par exemple une amie venue de Nice pour jouer à la mariée légère reçoit une remarque déplacée d'un collègue de bureau la semaine suivante. Que ce collègue ayant appris que notre amie est libertine pense qu'elle doit dire oui à tous les hommes qui lui proposeront une rencontre hard..

 

Voila pourquoi chers amis, je mets de moins en moins les vraies photos des femmes et couples venant chez nous.

Les photos mises sur le blog sont soit ressemblantes, soit illustrent l'idée du thème, du scénario. Pour un bukkake par exemple, je prendrai une photo de bukkake, une belle tant qu'à faire.

Messieurs, je comprends parfaitement qu'avant de vous déplacer vous souhaitiez avoir une idée de qui vous allez rencontrer. C'est humain, mais un peu injuste.

Le couple et la femme qui viennent chez nous eux n'ont pas cet avantage là. Ils ne voient pas vos photos. Vous n'accepteriez pas que vos photos soient mises en ligne n'est ce pas ?

Personnellement, après 5 ans d'organisation, je pense qu'une autre voie est possible. Que nous ne sommes pas obligés d'étaler comme dans une boucherie le corps d'une femme pour attirer le chaland. J'y crois, mais j'ai besoin de vous pour démontrer ma théorie.

Comme toujours, vos retours sont très importants pour moi. J'ai toujours pensé et pense toujours que je n'organise pas pour vous ou pour les couples, mais avec vous pour les couples.

A tout de suite.

Z.

Par Z. - Voir les 14 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Humeur du moment
Samedi 19 avril 2014 6 19 /04 /Avr /2014 09:38

Vous pouvez visiter son blog ici : http://lady.naika.erog.fr/

 

La question est : Son cocu a t'il raison de la partager avec de vrais hommes ou pas ?

DSC0349-(1)-copie

 

DSC0412-copie

 

Naika-Penelope 0145bis-copie

Par Z. - Voir les 29 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Gang Bang
Vendredi 18 avril 2014 5 18 /04 /Avr /2014 23:12

De vrais jeux BDSM Hards pour la sublime S-C dans notre donjon aménagé lors de notre soirée trio.

Âmes sensibles s'abstenir. Âmes curieuses bienvenues.

Vivement Samedi

Z.

Gaelle-Slave-Control 0192x

Par Z. - Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Soumises
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés