Wyylde La plus excitante des expériences de couple
7 Juin 2017
2552 Vues

Vous êtes nouveau et vous n’osez pas venir ?

par
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on Pinterest

Bonjour à tous

Vous êtes de nombreux hommes (et couples et femmes) à consulter le site chaque jour, et aussi nombreux à venir à nos évènements ! Je ne vous remercierai jamais assez pour cette fidélité.

Vous êtes nombreux également, je le sais en discutant avec vous, à ne pas franchir le cap et de passer du virtuel au réel. Peut-être par timidité, peut être pour d’autres raisons, notamment notre tarification qui n’est pas à la portée de toutes les bourses ou que sais-je encore….

Je vous propose une idée vieille comme le monde mais à laquelle je n’y ai pensé que la semaine passée.. Histoire de vous convaincre de venir nous rejoindre, et de réaliser vos fantasmes.

En effet, dans notre billetterie en ligne, vous pouvez désormais prendre un billet PREMIÈRE FOIS, c’est donc un billet avec un tarif préférentiel (10 euros de réduction) qui vous permettra de venir participer à l’un de nos évènements.

Ces billets, ne sont pas open à tous les événements. Certaines femmes et couples ne recherchent que des hommes expérimentés ou se connaissant par exemple. Je l’écrirai bien entendu.  Histoire également de vous rassurer, je n’organise pas mes castings qu’avec des nouveaux non plus 🙂

Il est normal, évidemment, qu’il faudra correspondre au casting demandé par les femmes et couples pour utiliser ce billet, et si c’est le cas, je serai ravi de vous accueillir et de vous faire découvrir en réel nos jeux lubriques. Vous verrez c’est très sympa et vous risquez d’être fort accro.

Ps : ce billet n’est valable que pour les nouveaux hommes, c’est a dire ceux que je n’ai jamais vu, et comme vous le savez je suis physionomiste, voire hypermnésique dans certains cas (et d’une mauvaise foi biblique dans d’autres cas, notamment lorsque ma femme me gaule à faire une énième connerie mais là n’est pas la question )

Z

VOTRE BILLET 1ERE FOIS

Dans:
Le Blog

Commentaires sur Vous êtes nouveau et vous n’osez pas venir ?

  • Si vous en avez l’envie, venez! Vous serez surpris de l’accueil réservé par Z qui n’est pas l’organisateur de base mais THE organisateur;son sourire et sa bienveillance sont d’un grand réconfort lorsque nous débarquons pour la 1ère fois dans ce monde de luxure.Le lieu est magnifique et les habitués accueillants. Par contre vous prenez un gros risque: celui de ne pas pouvoir vous en passer!!!
    Patricia

    couplibertin37 7 juin 2017 21 h 29 min Répondre
  • Bonjour à toutes et a tous,

    je me retrouve parfaitement dans ce post comme beaucoup de visiteurs j’imagine. Je suis de temps à autre en déplacement pour ma profession sur Paris et depuis que je connais ce site (ça fait quelque mois maintenant) j’hésite a chaque fois car je suis un novice de ce milieu mais quand je vois comment vous avez l’air de vous régaler vous me donnez envie ! ^^
    D’un coté j’ai la timidité lié a l’inconnu et de l’autre la « fougue » de la jeunesse…peut-être qu’un jour la balance penchera dans l’autre sens et puis du fantasme a la réalité il n’y parfois qu’un pas…

    Matteo 8 juin 2017 14 h 41 min Répondre
  • Bonjour à toutes et à tous également,
    je me permets de vous faire part ici à la fois de mon expérience et témoignage personnels. Depuis environ une quinzaine d’années, je suis attiré par la sexualité de groupe. En effet, j’ai eu l’occasion de pratiquer mon tout premier trio à l’âge de 22 ans. J’ai partagé avec mon meilleur ami sa copine de l’époque. Et cela a constitué une véritable révélation. Depuis ce jour, je conçois la sexualité de deux manières : celle relevant de nos schémas judéo-chrétiens consistant à ne faire l’amour qu’avec son partenaire pour la vie… puis l’autre, celle de groupe. Je me sens en fait un peu comme docteur Djekill et mister Hide. Je n’ai jamais fréquenté les clubs libertins ni les saunas. Il m’est arrivé par contre de pratiquer des trios tarifiés mais je n’y trouvais pas vraiment mon intérêt. Le plaisir restant limité ! Puis arriva Z et son blog que je suivais depuis un certain temps. Je me délectais à lecture des commentaires des participants. Mais je n’osais pas franchir le pas. Complexe, préjugé, timidité et j’en passe. En octobre dernier, après plusieurs mois de suivi régulier du blog, je me suis lancé, ai contacté Z par SMS pour participer à mon premier plan. Au départ, j’étais timide avec la boule au ventre. Cependant Z m’a très bien accueilli. Grâce à sa personnalité chaleureuse et simple, son professionnalisme et sa rigueur, sa bonhomie et verve toute méditerranéennes, je me suis senti comme un poisson dans l’eau. Ma première fois se révéla intense. Puis, il y eut une deuxième fois, puis une troisième, etc. Depuis, je suis devenu accro. Je choisis les plans en fonction du descriptif, des critères et de mes disponibilités. Sur place, je trouve ou retrouve des partenaires très sympas, tous réunis pour se faire plaisir, donner du plaisir à des femmes qui aiment vraiment le sexe et, point le plus important, qui sont de réelles libertines. La Factory n’est pas une usine mais plutôt un mini-parc d’attraction du libertinage avec tous les objets possibles et imaginables dédiés au plaisir. Pas de concours de celui qui aura la plus grosse queue, qui bandera le plus longtemps, qui aura le physique le plus musclé… Chez Z, chacun vient avec ce qu’il a, comme il est en restant respectueux, bienveillant, ponctuel et sociable. La Factory, ce n’est pas un studio pragois de tournage de gonzo avec des mecs qui baisent mécaniquement des nanas qui viennent pour la gamelle. Et paradoxalement, c’est l’endroit le plus décomplexant qui soit. Franchement, si j’ai un conseil à donner à ceux qui souhaitent mais n’osent pas encore passer la porte de la Factory pour la première fois, venez et éclatez-vous. Il y aura toujours une première fois. Bises respectueuses à Z qui a su démocratiser et désengoncer le libertinage.

    Gauchiss 9 juin 2017 16 h 14 min Répondre
    • Merci gauchiss pour ton retour d experience. Je suis un peu comme toi ou comme beaucoup d entre nous. Peur, timidite, complexe a force de regarder des gonzos et puis surtour ne pas etre a la hauteur face a ces femmes aimant le sexe.

      Pic4h 13 juin 2017 22 h 53 min Répondre
      • Cher PIC4H,
        Il faut savoir que chaque évènement a son casting… c’est à dire que chaque femme ou couple demande ce qui lui fait plaisir. Certaines requêtes ne concernent pas la taille ou l’endurance, mais simplement un nombre important d’homme. J’ai pour ma part des mensurations qui ne sortent pas de la norme, ni des heures d’endurance… alors je choisis les plans en fonction du casting recherché par nos charmantes compagnes de jeu : Z le précise toujours sur la fiche de l’évènement, tout en bas…
        A un de ces jours à la Factory peut-être…

        JEREMY_K 14 juin 2017 12 h 58 min Répondre
  • Merci Z pour cet article.
    Effectivement, franchir les portes de la Factory n’est sans doute pas facile pour beaucoup d’entre nous. En tous cas, je ne les ai franchies pour la première fois que récemment, en mars dernier. Quelles que soient les raisons de chacun, on en trouve toujours une bonne pour ne pas faire le premier pas.
    Dans mon cas, la sexualité de groupe m’attirait depuis un certain temps. J’avais déjà pratiqué des trios, mais les conditions de ces expériences n’en avaient pas fait des moments inoubliables… J’ai cherché pas mal de solutions à mes envies : clubs, sites de rencontres… Force est de constater qu’aucune de ces solutions ne me convenait : côté mort de faim de la plupart des mecs en clubs, difficulté pour les couples d’être eux-mêmes en club, caractère aléatoire des rencontres que l’on y fait, quand aux sites de rencontre spécialisés, pas complètement adaptés (et désolé de le dire, mais les couples, pour beaucoup sur-sollicités, peuvent aussi avoir des attitudes limites avec les hommes seuls).
    Et puis, j’ai trouvé ce blog en fin d’année dernière. Je dois avouer que j’ai tout de suite apprécier la qualité de ce que j’y ai vu. J’ai surtout apprécié cette volonté du patron d’offrir de bonnes conditions tant aux couples qu’aux hommes qui viennent. Je crois que Z a compris que chacun de notre côté (couple et hommes seuls) nous avons une envie commune : prendre du plaisir et en donner en étant en confiance. Et c’est souvent difficile de construire en club ou sur les sites spécialisés. Pour moi, Z est devenu cet intermédiaire de confiance : quand je vais à la Factory, je sais que ça se passera bien, parce que Z veille au grain.
    La question que je me posais, et qui me retenait sans doute, c’était de savoir comment ça allait se passer… alors autant le raconter rapidement… : bien ! J’avais choisi un gros gangbang. Une façon d’être là, mais qui n’oblige pas à grand-chose, vu le nombre d’hommes présents (ce jour-là, nous étions une quinzaine). C’est Z qui m’a accueilli dans son antre, une ancienne usine réhabilitée. Grande salle en haut avec canapés et bar : Z m’offre un verre… comme je lui dit que c’est une première, Z m’offre une coupe de champagne, ça se fête. On discute 5 minutes, un autre homme arrive. Z nous invite à descendre et à nous mettre à l’aise. Je découvre l’endroit : superbe ! Je commence à discuter avec l’autre homme, puis ceux qui arrivent au fur et à mesure. Et puis, assez naturellement, les plus habitués commencent à se mettre très à l’aise. Tout est prévu pour pouvoir laisser ses affaires. La quinzaine de mecs se retrouve en caleçon comme si c’était la chose la plus naturelle et la plus banale du monde.
    Z est ensuite descendu nous offrir celle pour qui nous étions tous là… je dois avouer que ce qui m’a le plus surpris, c’est le côté bon enfant qui régnait entre les mecs. Pas de concours d’égo (appelons cela comme ça…) : chacun vient avec ce qu’il est et ce qu’il a, et tout se passe bien. Les presque 2h passées en bas ont été parfaites : action, repos, action, repos…
    Les hommes remontaient les uns après les autres, lorsqu’ils avaient suffisamment profité de l’évènement. Je me rhabillais donc et remontais également. Une fois en haut, j’ai pu constater que quelques hommes étaient restés là à discuter autour d’un verre. Je restais également. Je le fais toujours depuis lorsque j’y retourne. C’est un peu un sas dans lequel chacun reprend sa place. Les hommes comme les couples et les femmes. C’est un moment convivial où l’on peut discuter de tout, mais en générale de sujets dont vous discutez tous les jours avec vos collègues… politique, éco, art, littérature, sport… Si je voulais provoquer, je dirais que la Factory c’est le meilleur salon de thé pour homme, et sans doute l’un des seuls qui fournissent en plus des distractions sexuelles
    Voilà, je crois que passer chez Z, c’est se faire plaisir en toute confiance. Passer un bon moment. Je n’ai qu’un conseil : osez vos envies si elles sont réelles et sincères… vous ne serez pas déçus.
    PS : quand j’utilise le nom de Z dans mon commentaire, je n’oublie pas l’équipe qui travaille à ses côtés… merci à vous aussi les gars.
    PS2 : le plus simple pour ceux qui se posent des questions, c’est d’oser demander… il y a toujours quelqu’un auprès de qui trouver une réponse…

    JEREMY_K 14 juin 2017 9 h 48 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *