Wyylde La plus excitante des expériences de couple
15 Déc 2017
2704 Vues

Petit éclaircissement concernant les rapports sans préservatif

par

Chers amis. J’ai reçu pas mal de sms me demandant si nos événements se pratiquaientt sans préservatif. A cause de l’ambiguité d’un des points ci-dessous et de certaines photos.

C’est l’occasion pour moi de rappeler une règle simple dans nos événements. NOUS N’ORGANISONS PAS D’EVENEMENTS SANS PRESERVATIF. Nous en avons organisé quelques uns il y a quelques années de cela pour l’expérience et celle ci n’a pas été concluante. Je la déconseille à tout un chacun.

Nous ne portons aucun jugement de valeur concernant la sexualité des uns ou des autres, mais en tant qu’organisateur, je suis responsable de ce qui peut arriver dans les événements que j’organise.

Si vous vous cassez une jambe chez moi, je suis responsable. Si vous vous faîtes voler, je suis responsable. Si vous attrapez une mst sans un minimum de prévoyance de ma part, je suis responsable ne serait ce que moralement.

A ce jour, je ne suis pas du tout convaincu par les auto tests vendus en pharmacie ou par internet. Ces tests à ma connaissance ne dépistent que le virus de l’HIV. Rien concernant les nombreuses autres mst attrapables très (trop) facilement. C’est une garantie que je ne peux offrir ni aux femmes, ni aux couples, ni aux hommes. Chacun d’entre vous ayant une sexualité plus ou moins débridée et n’étant pas au courant de la sexualité de chacun d’entre vous… Certains mariés ou en couple, bref, vous aurez compris ma frilosité concernant ce point bien précis. Votre confiance est le plus gros actif de Z Machine. J’essaie de faire en sorte que cela perdure le plus longtemps possible.

Chacun est libre de pratiquer sa sexualité comme il l’entend, en étant responsable de lui même et de ses partenaires. En tant qu’organisateur professionnel, payé par vous et pour vous, il y a quelques règles que je m’astreint à respecter.

A titre personnel, au delà de l’excitation bien compréhensible que cela procure, je vous invite à toujours  utiliser un préservatif avec des personnes que vous ne connaissez que peu. Ne faîtes confiance à personne et surtout pas à un auto test dont la seule certitude est de vous dire : « il y a XX jours, vous étiez sain », le test étant de plus en plus brouillon à mesure que l’on approche de la date du test. Aucun organisateur ne peut vous garantir quoique ce soit concernant la sérologie des partenaires qu’il pourrait vous présenter. Lorsque le thème même de l’événement tourne autour de la pratique sans préservatif, l’organisateur ou le club est totalement responsable et ne pourra se cacher derrière le libre arbitre de chacun.

J’espère avoir éclairci ce point et vous avoir convaincu.

Dans:
Le Blog

Commentaires sur Petit éclaircissement concernant les rapports sans préservatif

  • Mais avaler du sperme, qui est une pratique que vous autorisez alors que pour les femmes est aussi un risque de choper des MST. Du coup je ne vois pas en quoi cet argument est valable. Vous n’êtes pas responsable des MST dans ce cas là ?

    Vous protégez que les rapports vanigaux et la sodomie, mais le fait que les femmes avalent le sperme ça par contre c’est laissé à leur libre arbitre.

    Pourquoi ?

    C’est pas clair cette histoire, deux poids, deux mesures !

    StefAnie 4 janvier 2018 0 h 35 min Répondre
    • Bonsoir.
      Je reconnais qu’il y a une forte contradiction en effet que je n’arrive pas à assumer totalement. Il est fort possible que j’en arrive dans l’avenir à refuser d’organiser pour les femmes et couples qui souhaitent avaler le sperme.
      Le risque zéro n’existe pas. Disons que j’applique le règlement par paliers. Je m’engage par contre à bien m’informer et donner une tribune à un docteur spécialiste des mst qui pourra mieux nous éclaircir sur les risques réels encourus.

      Z 4 janvier 2018 0 h 39 min Répondre
  • En fait, le truc, c’est que les femmes qui avalent le sperme sont traitées comme des déesses sur votre site (je peux comprendre c’est un fantasme pour les hommes) et les autres non. Je voulais souligner ce fait.

    Mais du coup oui il y a contradiction dans le discours et les choix, après on a le droit d’être contradictoire aussi.

    Et oui le risque zéro n’existe pas. J’avoue que moi aussi je suis dans une recherche approfondie sur le sujet parce que je trouve dommage de mettre sa santé en danger pour un plaisir éphémère, surtout que l’on sait qu’en France les MST sont en recrudescence.

    Je sais, c’est compliqué comme sujet… je suis désolée d’avoir soulevé le point, ça fait un moment que cela me trottait dans la tête et cet article m’a permis de m’exprimer en tout cas.

    Merci pour le « débat ».

    StefAnie 4 janvier 2018 0 h 45 min Répondre
    • Bonjour Stefanie,

      votre remarque est pertinente effectivement.
      Néanmoins, il me semble opportun d’apporter quelques petites nuances:

      – La première est que les amatrices de sexe dit « naturel » ne sont pas moins adulées que les déesses du gokkun ou autres pratiques approchantes…bien au contraire. Cela est d’autant plus vrai compte tenu du côté transgressif (d’aucuns diraient suicidaires) que cela recèle.

      – A la (notable) différence du sexe sans préservatif, je pense ne pas dire de bêtises en affirmant que, dans l’état des connaissances scientifiques, le niveau d’exposition est moins élevé.

      En tout état de cause, il est essentiel pour chacun de nous d’être bien informé et de se protéger en conséquence car une seule fois suffit.

      Bien à vous.

      PS: Meilleurs voeux à toutes et à tous!

      bis_repetita 5 janvier 2018 14 h 53 min Répondre
  • Bonsoir,

    Merci pour vos messages Stéphanie, ils ont l’intérêt de nous pousser à faire davantage de recherches sur des voies de transmission que l’on maîtrise moins. C’est vrai que le manque d’informations de tout un chacun joue beaucoup sur ce point. Parce qu’en l’occurrence femmes, couples et hommes sommes tous vulnérables dans ces cas. (Les femmes qui avalent le sperme peuvent à leur tour transmettre des MST à tout present/futur partenaire)

    Cependant, nous avons tous la certitude que les rélations sans préservatifs ne pardonnent pas. Que la voie royale de transmission du VIH reste la pénétration sans préservatif. De ce fait que Z ait décidé de s’en écarter définitivement, parce qu’il a cette certitude du danger de cette pratique et très peu de confiance sur les tests instantanés est une position que l’on doit saluer, selon moi. Car le simple fait d’embrasser un nouveau partenaire ( hors du cadre des pluralités, j’entends) comporte un risque de transmission de MST. Allons-nous de là, ne plus mettre de préservatif avec ce partenaire pour rester totalement sans contradiction dans notre démarche? Non, le préservatif reste le minimum essentiel.

    Souligner, comme vous l’avez fait que des risques existent par les voies buccales ( pour les femmes COMME pour les hommes) est tout à votre honneur et est profitable à tous, mais cela devrait être au service de la prévention et de la prise de conscience des participants(es).

    Alors que de la lecture de votre second post, on semble comprendre (mais je peux me tromper) que ce qui vous chagrine le plus est le traitement dont semblent bénéficier les participantes qui avalent alors que, je cite : » les autres non ».

    Sur le fond vous pouvez tout à fait avoir raison, mais je trouve la forme plus limite. Si c’est effectivement ce traitement qui vous choc et que vous y voyez une injustice pour les autres femmes, pourquoi ne pas l’avoir dit plus clairement dès le premier post? On aurait compris (j’aurais compris ) que ce n’est pas l’honnêteté de Z que vous mettez en doute ici mais plutôt le « traitement qu’il accorderait à certaines femmes qui avalent contre la majorité qui ne le fait pas ».

    Pour ce traitement justement, il peut vous sembler que ces femmes soient traitées en « déesses » sur le site, certainement à cause des commentaires. Mais il faut aussi voir que le jeu de commentaires vient aussi du fait que ces femmes participent beaucoup dans les dialogues. Elles répondent, encouragent les hommes à fantasmer et effet boule de neige oblige, appellent d’autres hommes à répondre. Ce qui forcément augmente les stats des articles les concernants et leur visibilité.

    De plus beaucoup de ces commentaires restent au stade de jeux d’excitation étant donné que la majorité de ceux qui commentent ne viendront pas.

    Mais je peux vous garantir qu’une petite recherche sur le blog,vous prouvera que ce n’est pas totalement exact. La majorité des femmes n’acceptent pas le sperme en bouche et pourtant c’est cette majorité avec laquelle nous avons passé les soirées les plus mémorables. Sur ce blog vous verrez des éloges faîtes par Z et les participants sur ces nombreuses femmes qui n’acceptent pas du tout de sperme en bouche. Pour ma part les soirées m’ayant laissées rêveur pendant des semaines étaient celles avec cette « majorité ». Elles participent moins au blog, n’annoncent pas leurs venues à l’avance et ne demandent pas forcément de commentaires (ce qui peut déclasser les articles les concernants) mais n’en laisse pas moins de merveilleux souvenir à tous.

    Désolé pour ce pavé. Si vous avez eu le courage de le lire jusqu’au bout, j’espère que vous n’y avez pas vu d’intentions blessantes contre vous.

    Il y a une zone de flou d’informations qui doit être mise en lumière et questionnée, mais elle doit l’être pour elle même, pas pour « combattre une injustice de représentation ».

    PS: si vous nous faites l’honneur de venir un jour constater de vous même le traitement de déesses dont bénéficie toutes les femmes qui viennent à la Factory, je me ferais un plaisir d’écrire plusieurs pavés sur votre venue.

    Bises à vous, et bonne année

    Lucien 4 janvier 2018 21 h 16 min Répondre
    • Cher Lucien,

      Non seulement j’ai lu la totalité de votre commentaire mais je l’ai beaucoup apprécié.

      Vous m’aidez à éclaircir mon propos qui a été rapide.

      La salive et le sperme ne contienne pas le même liquide organique. Plus celui-ci augmente lors d’une fellation et plus le risque de transmission d’une IST augmente.

      Et oui bien sûr une femme infectée pourra à son tour infecté un homme.

      Pour ce qui en est de la seconde partie de mon commentaire. Effectivement le jeu des commentaires et des annonces donnent l’impression que les femmes qui « avalent » son plus recherchées que les autres. Et vous avez raison de souligner que ce n’est qu’une impression.

      Néanmoins, toute personne, homme ou femme, venant sur le site la première fois aurait cette impression justement. Et je crois que c’est un indicateur à ne pas écarter. Que je me trompe, tant mieux, mais que je donne un avis d’une personne lambda venant en « touriste » ici est malgré tout à prendre en compte.

      C’est l’image que véhicule le site, il ne faut pas se tromper.

      StefAnie 5 janvier 2018 21 h 42 min Répondre
  • Chère Stéphanie,
    Un nouveau merci pour cette réponse.

    Avoir lu mon post jusqu’au bout (j’avoue avoir eu un peu peur 🙂 ) et avoir prie le temps d’y répondre montre les excellentes intentions qui vous animaient. Votre avis n’en est que plus important.

    Vos précisions sont les bienvenues et votre opinion est absolument prise en compte.

    J’ai d’emblée pris la position d’un habitué aux évènements se déroulant dans le cadre que propose Z. Donc, avec le regard d’un participant qui voit en « réel  » les comportements et attitudes de tous. Qui voit également qui est Z derrière cette lettre mystérieuse ( une lettre qui peut faire peur :p) et l’énergie qu’il met, transmet pour s’assurer de la sécurité, du plaisir, du respect de tous.
    D’où le succès que rencontre le bougre et l’exclusivité de commentaires que j’ai signé pour son blog 😀

    Mais vous avez carrément raison de nous montrer l’impression que peut dégager le blog pour un visiteur. De tels avis, surtout venant de femmes, nous éclairent énormément. Merci encore. Je me permets d’ailleurs d’inviter les autres femmes, visiteurs, curieux à nous partager leur ressentis et attentes sur le blog ou directement avec Z. (Du boulot en plus pour toi Zo, c’est cadeau…)

    C’était plaisant de vous lire et d’échanger sur nos perceptions. Que vous soyez maintenant convaincue que toutes les femmes sont traitées en déesses et avec une même ferveur par les participants est le petit plaisir de ce début de week end.

    Bises à vous et bonne année!

    PS: invitation à venir à la Factory réitérée… vous pourrez venir en tenue d’Aphrodite 😉
    On y discute aussi très bien dans le petit salon. Bises

    Lucien 6 janvier 2018 11 h 57 min Répondre
    • Cher Lucien,

      Encore merci pour cet échange constructif pour tout le monde (j’aime à le croire). Mais je ne suis pas la cible de ces événement : trop ronde, pas assez hard dans mes pratiques.

      J’aime la pluralité plus que le gangbang (oui je fais la différence), j’ai le dérapage plus que le prévu et je n’ai pas envie de me sentir obligée. Et puis surtout que faire si le feeling ne passe pas avec un participant ? Je me vois mal demander à ce qu’une personne soit écartée juste parce qu’elle ne me convient pas. Je trouverai cela déplacée. Je n’aimerai pas qu’on me le fasse, alors je n’ai pas envie de le faire.

      Je crois que le fait de ne pas pouvoir choisir mes partenaire qui vont profiter de moi m’empêche de franchir le pas. Et pourtant j’ai adoré les différentes pluralité auxquelles j’ai participé. Mais il n’y avait aucun enjeux d’ordre financier du coup au pire on prenait juste un verre ensemble.

      Et puis je n’ai pas très envie de faire partie du « catalogue » de la semaine et d’être le « produit » que l’on choisi.

      Je comprends parfaitement le concept et je le respecte.

      Peut-être ferais-je appel à Z pour un événement plus confidentiel et moins hard qui me ressemble plus. Après tout c’est aussi cela le concept.

      StefAnie 6 janvier 2018 13 h 43 min Répondre
  • Bonsoir Stéphanie 🙂
    Je fais aussi cette différence entre GB et pluralité. Le nom du site met l’emphase sur le hard alors que dans la pratique on a beaucoup de pluralités aussi.
    Comme vous l’avez compris c’est les attentes des femmes et couples qui fixe le cadre des jeux ( cf. certaines demandes sur le site)
    Mais je comprends votre position. Le seul point sur lequel je me permets d’être en désaccord avec vous c’est lorsque vous vous dîtes trop ronde… Désolé chère Stéphanie mais nous sommes nombreux à adorer les femmes rondes 😉
    En tout cas cela m’a fait plaisir d’échanger avec vous.
    Bonne continuation.
    Bises

    Lucien 7 janvier 2018 21 h 43 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.