Wyylde La plus excitante des expériences de couple
3 Août 2018
465 Vues

Message pour Manon et son chéri (de la part d’O.)

par
Je transmet tel quel un mail reçu de la part d’O.
Bravo à elle, à lui, à eux, à vous messieurs.
« Manon, Monsieur D.
Je tenais à vous remercier pour cette heure en votre compagnie qui fût des plus réjouissante.
Votre arrivée, votre prestence.
Vous Manon, élancée et féline, regard enjoué, croupe coquine. Porte jarretelle dentelé, bas de résille fine.
Vous M.D avenant, élégant, serein et souriant, nous présentant fièrement la délicate Manon.
A peine harnachée que la belle se réchauffe. Sans ciller derrière son masque, elle accueille dans un râle les premiers assauts de nos sexes encore engourdis par tant de spontanéité.
Alors qu’elle se propose de prendre nos graines en bouche, je découvre sa peau, ses seins que je goute, lèche, hume, mordille, touche.
Elle semble apprécier, son regard pétille.
Lui prend soin d’elle, l’offre tout en la gardant sienne. Lui susurre des choses et orchestre la scène. « Qu’on la traite comme elle le mérite, cette princesse, qu’on l’habite ! « l Elle frémit, elle transpire, elle libère la bête.
« Tiens toi prête il est grand. » Je l’assaille sur le cheval d’arçon, mon sexe enfoui en elle, au plus profond. Son cul qui tressaille, convulse, laissant Manon jouir dans un râle de soulagement.
Un verre d’eau et au lit, prête à retourner dans le balai réglé par son amant dévoué. Son cul et son sexe brillant et brulant, prêt à nous engloutir tout entier.
Nous croisons le fer en elle, l’emplissant de notre rigide virilité, l’amenant doucement prêt du gouffre de l’abandon.
Z sonne la cloche, et Manon, dans la plus charmante des spontanéité, qui crie « comment, déjà ? », prête à nous croquer tout cru.
Dernier tour en elle, augmentée de plaisir, dilatée de désir. Nous jouissons sur son corps, délicatement parfumé.
Elle sourie, jubile.
Il me gratifie d’une amicale bourrade.
Pas de cartes annuelle pour ma part, mais pas dupe quand je rencontre de telles pépites.
Merci encore pour votre sens du libertinage et votre générosité. Je me tiens à votre disposition si jamais il vous prenait l’envie de rejouer avec moi.
En vous souhaitant un joli chemin.
Amitiés.
O. »
Dans:
Le Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.